Pourquoi dit-on que Jésus-Christ est à la fois le Fils & le Père ?

C’est une question soulevée par de nombreux croyants, et nous sommes en droit de nous interroger sur ce que Dieu veut nous enseigner dans cela. Par ces deux titres, ces deux positions, quel est son message pour l’homme ?

Créé à l’image de Dieu (ou à l’image du Père)

Nous lirons un verset biblique dans Genèse 1.26 :
«Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tout reptile qui rampe sur la terre».

Ce même homme créé à l’image de Dieu, Adam, va pécher et en péchant il va perdre sa communion avec Dieu. Il va perdre l’image de Dieu. Avant sa chute Adam parlait avec Dieu et le voyait face à face, il n’en avait pas peur. Et Dieu avait pour habitude de venir voir Adam tous les jours pour discuter et pour échanger avec lui.

Quand Adam va pécher, la première chose qu’il va constater c’est sa nudité ! Or la Bible nous disait auparavant qu’il était nu, mais qu’il n’en avait point honte. Il avait, en effet, la gloire de Dieu autour de lui ou l’image de Dieu, et c’est ce qu’il va perdre en péchant selon Romains 3.23 : «Car tous ont péché et n’atteignent pas la gloire de Dieu», comme lorsque nous arrivons en retard dans une course (à cause du péché).
Pour rappel, l’apôtre Paul nous révèle Jésus-Christ sous l’aspect d’une couverture, d’un vêtement qu’il faut porter : grand-pretre«Mais soyez revêtus du Seigneur Jésus-Christ» (Romains 13.14).
Ce revêtement à été symbolisé par la tenue que portait le grand prêtre dans le temple sous la loi de Moïse (Exode 28.4), et aussi par l’armure du combattant dont nous parle Paul en Éphésiens 6.14 :

La ceinture => la ceinture de la vérité (= Jésus en Jean 14.6)
L’éphod => la cuirasse de la justice (= Jésus en 1 Corinthiens 1.30)
Le pectoral du jugement => le bouclier de la foi (= Jésus en Romains 10.17)
La tiare & la lame d’or => le casque du salut (= Jésus en Actes 4.12)

Enfin la Bible nous dit que Jésus est l’image du Dieu invisible (Colossiens 1.15).

Adam avant sa chute était fils de Dieu (Luc 3.38), en désobéissant au Seigneur il perdit sa position (1 Jean 3.8) et son sang fut contaminé par le péché. Lorsqu’Adam engendra des fils et des filles par la suite (Genèse 5.3), il les engendra à son image à lui et donc à l’image du péché, léguant ainsi l’héritage de la mort et de la condamnation à toute l’humanité !
Dieu, notre Père, dans son amour nous a créé pour demeurer avec lui, pour que nous soyons ses fils et ses filles. Et il se trouve que celui qui avait la mission de nous transmettre l’image divine, afin que nous soyons fils et filles de Dieu, a échoué.
Il ne se trouva personne ni au Ciel, ni sur terre, ni sous la terre, capable de reproduire cette image de fils divin qui avait été perdue par Adam. Son sang contaminé ne pouvant plus être purifié pour sa descendance.

L’image de Dieu : Jésus le messie

«Et sans contredit, le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, et élevé dans la gloire» (1 Timothée 3.16).

Il faut rappeler ici qu’il est question d’un mystère que Dieu révèle à ses disciples, c’est pourquoi l’on observe que beaucoup de personnes peinent à comprendre et à accepter cette réalité (selon Matthieu 13.11).
Nous savons également qu’il n’y a qu’un seul Dieu «car bien qu’il y en ait qui soient appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, (comme il y a plusieurs dieux et plusieurs seigneurs), mais nous n’avons qu’UN Dieu, qui est le Père, de qui viennent toutes choses, et nous sommes pour lui (…)», c’est ce que Paul écrit dans 1 Corinthiens 8.5. Nous comprenons donc que c’est cet unique Dieu qui s’est manifesté en chair sur la terre !

On lit dans le premier chapitre du livre de Jean :
«Au commencement était la Parole, et la Parole était tournée vers Dieu, et Dieu était la Parole. (…) Et la Parole est devenue chair, elle a dressé sa tente parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique du Père.»

qui-suis-je

En effet comme dit précédemment, Dieu a regardé partout et il n’y avait aucun modèle de fils divin parfait sur la terre. Le seul modèle était en lui-même. Il décida donc de devenir humain et de s’incarner (Philippiens 2.6-8) afin que les hommes voient le modèle de fils que Dieu désire ; un fils qui adore, qui parle et qui est soumis au Père céleste (Matthieu 12.50 et Luc 2.49). Dieu est ainsi devenu homme afin de manifester le Fils du Père. Il était 100% homme et 100% Dieu, à la fois sur terre et au Ciel selon Jean 3.13 :
«Car personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, à savoir le Fils de l’homme qui est dans le ciel».

Il n’est pas mort à la croix (vainquant la mort) étant Dieu, car Dieu ne meurt pas. Il n’a pas non plus vaincu Satan en tant que Dieu, mais bien en tant qu’homme grâce au Saint-Esprit, ayant vécu dans un corps rempli de faiblesse humaine comme le notre pour nous redonner espoir et autorité sur le péché et la mort.
C’est là ce que Jésus-Christ homme était dans sa fonction de Fils, le modèle parfait.

Par ailleurs il n’existe aucun autre Dieu qui, par amour pour l’homme, se soit incarné dans l’unique but de nous sauver : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle» (Jean 3.16).


Article tirant sa source de là 

Share Button

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *