Jésus, Notre Laboureur

« […] Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de la dernière saison » Jacques 5:7.
Nous sommes comparés à une terre que Jésus laboure et cultive de diverses manières. Labourer c’est ouvrir et Capi1retourner la terre avec la charrue, l’araire, la houe, la bêche, ou encore creuser profondément le sol, ou l’entailler. Ainsi, les épreuves auxquelles nous sommes soumis nous labourent pour que l’on reçoive l’ensemencement afin de porter des fruits. C’est pour cela que les épreuves sont indispensables. Tant que l’on n’a pas compris l’enseignement que le Seigneur nous donne, les fruits ne peuvent germer. Jésus est patient, Il prend donc le temps qu’il faut, même quand nous avons du mal à comprendre.

« Car la terre qui est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qui produit des herbes propres à ceux par qui elle est labourée, reçoit la bénédiction de Dieu; mais celle qui produit des épines et des chardons, est rejetée et proche de malédiction, et sa fin est d’être brûlée » Hébreux 6 :7-8.
Au lieu de recevoir la Parole de Dieu avec un cœur obéissant, si nous la refusons ou murmurons, parce que nous n’acceptons pas de laisser mourir notre chair, nous produirons des épines et des chardons qui sont des plantes épineuses. La conséquence pour ce type de terre, c’est d’être rejeté par Dieu et d’être maudit. N’oublions jamais que celui qui rejette la Parole, rejette Dieu lui-même (Osée 4 :6). Et « S’il y a quelqu’un qui n’aime pas le Seigneur Jésus-Christ, qu’il soit anathème ! » 1 Corinthiens 16:22.
Nous avons tout intérêt à ne pas suivre l’exemple du peuple d’Israël qui n’a pas arrêté de tenter le Seigneur à cause de son incrédulité et de sa désobéissance. La conséquence a été pour lui de mourir dans le désert, seuls Josué et Caleb ont vu Canaan (Nombres 32:11-14).

« Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la patience, et la consolation des Écritures, nous ayons espérance » Romains 15:4.
L’exemple de Joseph est très marquant, en effet il a vécu beaucoup d’injustices au milieu de ses propres frères, puis en Égypte. De plus, ses diverses épreuves ont duré dans le temps. Malgré cela, il est resté intègre et n’a pas renié Yahweh. Le Seigneur a labouré le cœur de Joseph, ce dernier l’a accepté, il a ainsi produit des fruits véritables. En prime, son peuple a pu être sauvé de la famine au travers de lui.
« Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d’On. Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, parce que, dit-il, Dieu m’a fait oublier toute ma peine et toute la maison de mon père. Et il donna au second le nom d’Ephraïm, parce que, dit-il, Dieu m’a rendu fécond dans le pays de mon affliction » Genèse 41:51-52.
Jésus est glorieux, avec Lui les épreuves ne nous laissent pas de séquelles comme celles que l’on a vécues dans le monde sans Lui. Les séquelles sont des lésions ou une manifestation fonctionnelle qui persistent après la guérison d’une maladie, d’une blessure. Jésus est celui qui nous fait oublier toutes nos peines. Il a Lui-même dit : « Ne pensez plus aux choses passées, et ne considérez point les choses anciennes. Voici, je m’en vais faire une chose nouvelle, qui paraîtra bientôt, ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, et des fleuves dans le lieu de désolation » Esaïe 43 :18-19
Quand Dieu nous fait sortir d’un désert, c’est parce que nous avons saisi par sa grâce la révélation qu’Il voulait nousCapi communiquer pour grandir. Comme Joseph, le Seigneur nous console tellement que nous oublions nos déceptions, les larmes que l’on verse n’ont plus la même signification. C’est une chose merveilleuse quand nos larmes ne sont plus à cause des flèches qui ont atteint nos cœurs, mais à cause de la fidélité de Dieu qui nous touche profondément. Nous réalisons alors que Jésus est véritablement un solide bouclier.
Nos afflictions ne sont pas inutiles, le but c’est que nous soyons féconds. La Parole de Dieu qui nous arrose, nous fait grandir quand nos cœurs l’ont véritablement reçue.
« Car la Parole de Dieu est vivante et efficace… » Hébreux 4:12. La Parole de Dieu atteint toujours ses objectifs. Si nous avons du mal à porter du fruit c’est uniquement à cause de l’état de nos cœurs. Dans Matthieu 13:1-23, le Seigneur nous parle de la parabole du semeur et des quatre terrains. Recevoir la parole le long du chemin fait qu’elle ne s’imprègne pas en nous ; la parole n’étant pas comprise, on ne peut la pratiquer. Recevoir la parole dans un cœur pierreux est le résultat d’un manque de racine produisant une foi ferme. La conséquence est que les épreuves sont des occasions de chute, alors que le Seigneur nous dit : « Mes frères, regardez comme un sujet d’une parfaite joie quand vous êtes exposés à diverses épreuves, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, en sorte qu’il ne vous manque rien » Jacques 1:2-4. Si l’on ne renonce pas au monde, les épines qui sont les soucis de la vie et les séductions nous empêcheront d’avoir un terrain fertile où la Parole de Dieu pourra porter du fruit. Le bon terrain est celui qui entend et comprend la parole, et porte beaucoup de fruits. Nous sommes tous appelés à nous examiner nous-mêmes (2 Corinthiens 13:5) et demander au Seigneur de nous délivrer de tout ce qui pourrait empêcher à la terre que nous sommes, d’être propice à produire du fruit. « Ainsi donc étant ouvriers avec lui, nous vous prions aussi de ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain » 1 Corinthiens 6 :1.

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez partout, que vous produisiez du fruit, et que votre fruit demeure » Jean 15:16. La vie de nos aînés dans la foi, leurs combats, leurs victoires, leurs échecs, continuent toujours à nous enseigner depuis des millénaires. Suivons donc les bons exemples qu’ils nous ont montrés, et apprenons de leurs erreurs afin que nos fruits demeurent .

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *